Comment protéger mon chien du Coronavirus ?

Depuis presque une année maintenant, nous faisons face à une épidémie internationale « LE CORONAVIRUS » et autant dire qu’elle nous rend non seulement malades mais un tantinet paranoïaques par la même occasion. Et pour cause, on en ignore encore beaucoup de choses autant sur sa thérapeutique que sur ses modalités de transmission. Tout ce que l’on sait pour le moment se résume à : c’est dangereux, c’est imprévisible et il faut s’en protéger, et si on a pu décoder certains gestes barrières hygiéniques nous concernant : le lavage des mains récurrent à l’eau savonneuse ou au gel hydroalcoolique ou encore la distanciation entre les gens… Nous, propriétaires de petits animaux domestiques, nous nous inquiétons pour eux autant que pour nos enfants voire pour nous-mêmes tant ils contribuent à notre bonheur et notre bien-être quotidien.

Mais alors, comment protéger mon petit chien contre le coronavirus ?

Quand on sait que dans sa chaîne de transmission, il y a eu la chauve-souris et le pangolin, comment ne pas se demander si mon chien ne peut pas en être atteint ou pire encore, le transmettre ?

De récentes études ont été faites à ce sujet pour rassurer l’ensemble des propriétaires d’animaux domestiques, le chien, le chat, la poule ou encore la souris et le hamster, sans véritable succès. Toutefois, on a pu se mettre d’accord sur le fait qu’un chien est rarement atteint par le coronavirus et encore moins le transmettre à un animal de la même espèce.

Cela étant dit, il faudra quand même prendre ses précautions si l’on est soi-même infecté par le covid-19 en présentant certains des symptômes le caractérisant ou que l’on a été en contact avec une personne malade et que l’on vit avec un chien sous le même toit. Dans ces cas-là, et même si cela peut s’avérer difficile à vivre, il faudra interdire à votre petit toutou de venir vous lécher, vous faire des câlins ou vous embrasser ou encore dormir dans le même lit que vous.

Aussi, pensez à adopter de bonnes pratiques hygiéniques en vous lavant les mains le plus souvent possible avec du savon dur ou liquide en privilégiant les savons antibactériens. Evitez d’éternuer ou de tousser sur vos animaux et si possible, essayez d’éviter de vous en occuper durant votre période de contagion ou période de convalescence en les confiant à votre voisin, compagnon ou un membre de votre famille, tout cela pendant une période allant jusqu’à 14 jours, le temps que le virus quitte les lieux.

Et si vous décidez de les sortir, pensez à les garder en laisse, près de vous ou dans une zone limitée et bien clôturée afin qu’il ne soit pas en contact avec des personnes symptomatiques ou non et minimiser les liens avec des étrangers, de nouveaux animaux venant d’environnements aussi différents qu’inconnus.

Pour finir, dans le cas où vous vivez seul et que vous veniez à être hospitalisé, pensez à appeler un refuge, une clinique ou une nouvelle petite famille temporaire jusqu’à bon rétablissement.